Yokan 羊羹

Le yokan est une douceur japonaise qui accompagne à merveille le thé, c’est une gelée de haricots rouges azuki préalablement confits. C’est frais, délicieux et très facile à faire pour peu que l’on parvienne à trouver l’ingrédient principal : Les haricots rouges asuki en question ! 

De nos jours, ceux-ci sont disponible déjà cuits et confits au sucre  dans les épiceries asiatiques des grandes villes ou bien sur internet  ( Personnellement je me procure mes ingrédients chez Satsuki.fr)

Cette recette est celle la plus basique, mais il est possible d’aromatiser cette préparation  en y ajoutant d’autres ingrédients. Il est également possible de faire cette recette en remplaçant les haricots rouges asuki par de la crème de marrons.

IMG_5699

 

Ingrédients :

  • Une boite de 430 g environ de haricots azuki confits sucrés
  • 4g d’Agar Agar
  • 400ml d’eau
  • Un moule à mini cakes

 

Pour cette recette j’ai fait le choix de mixer les haricots pour que la texture soit plus fine. Vous pouvez les laisser entier, mais vous aurez des morceaux à l’intérieur – quetsion de goûts!

Faites bouillir l’eau dans une casserole, puis ajouter l’agar-agar et remuez bien à l’aide d’un fouet. Lorsque l’ébullition reprend, otez la casserole du feu et incorporez la purée de haricots doucement.

Répartissez ensuite la préparation dans les moules et laissez refroidir avant de mettre au réfrigérateur

La préparation fige assez vite, une ou deux heures après c’est prêt à déguster, coupé en fines tranches. Elle se conserve 2 jours au réfrigérateur

IMG_5708

 

Porc sauté au chou et au gingembre

photo 1(112)

Cela faisait longtemps que je n’avais pas cuisiné à la japonaise, je crois que je vais m’y remettre 🙂 J’avais un ami japonais à Strasbourg, qui se nommait Kunihisa et cuisinait très bien – il m’a montré quelques recettes de bases ce qui m’a donné ensuite envie d’aller plus loin dans cette cuisine qui peut parfois sembler compliquée à nous Européens 😉

J’avais un peu abandonné en arrivant dans les Vosges car il n’y a pas d’épicerie japonaise, mais finalement, tout se trouve sur internet et certains ingrédients de bases comme le chou chinois et la sauce de soja se trouvent partout ! 🙂

Pour 2 personnes

  • 2 filets de porcs
  • 1 petit morceau de gingembre frais
  • 3x1CS de Mirin  ( ou 1 cc de sucre)
  • 3x1CS de Saké  japonais ( j’insiste, ne prenez pas du saké chinois, ce
  • n’est pas la même chose )
  • 3x1CS de sauce de soja
  • La moitié d’un petit chou chinois
  • 1 gousse d’ail
  • 1CS d’huile végétal
  • Graines de sésame grillées ( facultatif)
  • prévoir du riz en accompagnement

Dans un bol , mettez 1 CS de saké, 1CS de mirin, 1CS de sauce de soja  la gousse d’ail écrasée et environ 1CC de chair de gingembre frais finement hachée. Faites-y mariner le porc découpé en petits cubes pendant environ 15 minutes.

Pendant ce temps coupez le chou chinois en deux , nous allons utiliser la partie supérieure (gardez la base pour la cuisiner en salade ultérieurement )  émincez-le finement et faites le revenir dans  un peu d’huile végétale additionnée de 1CS de de Mirin, de saké et de sauce de soja. cuir le chou à feu doux une dizaines de minutes jusqu’à ce qu’il dégorge un maximum d’eau puis égouttez-le.

Dans une poêle anti-adhésive  que vous aurez huilée légèrement, versez la viande  et sa marinade, faites revenir à feu vif jusqu’à ce que la marinade réduise et nappe les morceaux de viande ( attention, ça brûle très vite )

Faites également  à nouveau revenir rapidement le chou ( dans une autre poele ) avec 1CS de de Mirin, de saké et de sauce de soja pour qu’il est du chou, puis servir le tout sur un lit de riz japonais ou basmati et saupoudrer de graines de sésame grillés.